Blog

Prix de l’immobilier : les mesures annoncées auront-elles un impact ?

Rédigé par : Thierry

Si les prix de l’immobilier ont augmenté, c’est faute de suffisamment de terrain constructible, et en particulier à Paris et région parisienne.

En cause, le fameux COS, le Coefficient d’Occupation des Sols, autrement dit le rapport entre la surface constructible et le terrain.

A la mi-janvier, le Président de la République a annoncé, pour une entrée en vigueur dès le mois de février, une mesure qui permet d’étendre de 30% les surfaces constructibles. Par exemple, les immeubles ou maisons pourront être surélevés.
L’objectif annoncé est double :

  • développer l’emploi dans le secteur des BTP
  • en augmentant le nombre de logements construits, faire baisser le prix de l’immobilier.

A noter qu’il était déjà possible d’augmenter le COS de 30% pour des constructions écologiques certifiées BBC-Effinergie.

Théoriquement, cette mesure parait aller dans le bon sens.

Les critiques soulèvent cependant diverses remarques :

  •   les terrains vont voir leur valeur augmenter, ce qui par un effet pervers se répercutera dans les prix de vente des biens
  •   surtout, cette mesure n’a aucun caractère contraignant à ce jour, ce sera aux municipalités de délivrer, selon leur bon vouloir, les autorisations…
  • enfin, il est probable que les principaux bénéficiaires en soient les ménages déjà propriétaires souhaitant agrandir leur bien, par exemple leur maison, pour les vendre plus cher. Autrement dit, c’est dans certains cas une hausse des prix à laquelle il faut s’attendre, et non le contraire…

Une chose est sûre, la crise du logement devient chaque fois plus aigüe. Espérons que la mesure annoncée soit la première d’une série d’autres décisions faisant, elles, davantage unanimité.

A voir aussi